Je poursuis mon récit de la fin de semaine au Camp Fit Hippie. J’en étais au point où Josée-Anne tenait un atelier de journaling. Parce que ça a été un moment charnière du weekend qui m’a donné une sérieuse dose d’optimisme, de confiance en soi et de girl power.

img_2747

Josée-Anne a débuté avec une question pour nous faire réfléchir à notre perception de nous-même. Il fallait se décrire, mais du point de vue de notre meilleure amie. Pour réussir à voir en soi ce que les autres perçoivent de nous-mêmes, et réaliser qu’ils dressent un portrait bien plus positif que le nôtre parce qu’ils voient bien davantage nos qualités que nos défauts, mais aussi parce qu’ils croient en nous.

Ensuite, on s’est remis dans nos souliers d’enfants pour ramener à la surface ce qu’on rêvait de devenir à ce moment, quand il n’y avait pas de limites, de peurs ou d’obstacles à ce qu’on imaginait réaliser. J’avais personnellement une imagination débordante et je devenais une héroïne comme dans les films : j’étais Bruce Willis dans Die Hard, Bruce Willis dans Armaggedon, Burt Reynolds dans Attrape-moi shérif, Tom Hanks dans Apollo, la première femme à compter le but gagnant lors de la finale de la Coupe Stanley. (Décidément, je n’avais pas une once de réalisme ou de terre à terre en moi quand j’étais petite.)

Et c’est avec la prochaine question que le déclic s’est produit. Si aujourd’hui tu pouvais imaginer ta vie comme tu le faisais enfant, comment serait-elle? La réponse en court : bien différente, avec pas grand-chose de ce que j’ai fait dans les dernières années, et ailleurs! Je ne vais pas aller dans le détail ici, mais j’ai déjà, par le passé, il y a 10 ans pour être exacte, décidé de me lancer dans le vide, de partir à l’aventure sans regarder derrière. Et le moment est venu de le refaire. Pour me retrouver. Pour me réaliser. Pour brasser les choses. Pour aller voir ailleurs. Pour vivre autrement.

Nul besoin de dire qu’après l’atelier de journaling, j’étais pompée (dans le sens positif du terme)! Nous avions un moment libre avant le cocktail et le souper, alors nous nous sommes réunies à notre dortoir pour jaser. Au cours de la journée, notre petite gang (allô les party girls du D2 – Véro, Michelle, Cynthia, Patricia et Myriam) s’était consolidée peu à peu et on avait hâte d’avoir ce temps libre ensemble.

Nous avons jasé de nos vies, de nos jobs, de nos amours, de nos cheminements, sans réserve. En une heure, nous étions devenues des amies qui ont du gros fun noir ensemble (disons qu’une bouteille de vin, ça aide aussi à délier les langues). Quand nous sommes allées rejoindre le reste du groupe pour le cocktail, nous avons pris une photo de groupe au photobooth (le Westfalia d’Émilie!!!) et personne ne croyait qu’on ne se connaissait pas avant le weekend! Ai-je mentionné qu’on avait déjà prévu se revoir pour aller faire de la luge au Massif de passer une fin de semaine dans un chalet ? (6 filles qui ont de la drive, ça niaise pas avec la puck!)

C’est rare pour moi de créer des liens aussi facilement. Je suis très reconnaissante d’avoir croisé le chemin de cette gang de filles fantastiques. J’espérais que ça arrive, mais je n’avais pas osé mettre cet objectif par écrit!

Tout ça pour dire que la soirée de samedi a été complètement folle! Nous avons porté bien des toasts, éclaté de rire des dizaines de fois, jasé sans cesse, et fini la soirée à danser comme des déchaînées (merci spécial à Michelle pour l’incendie à Rio et le medley de la Compagnie créole). C’est quand on s’y attend le moins qu’on passe les plus belles soirées!!!

Dimanche, la journée a débuté par un déjeuner jasette avec Josée-Anne. Elle nous a raconté son parcours qui est devenu atypique quand elle a réalisé qu’elle devait s’écouter et se fier à son intuition pour être heureuse. La phrase de sa présentation qui m’a le plus marquée est « vous devez suivre votre intuition et non votre raison – ou celle de votre entourage ». Encore une fois, j’étais confortée dans mon cheminement actuel qui me fait sortir des sentiers battus. Véro a bien résumé lorsqu’elle a dit « tu dois t’écouter parce que tout le monde va projeter ses peurs sur toi ».

Quoi demander de mieux pour la suite que de faire des activités en plein air? Nous avons commencé par le tir à l’arc (aucune chance que je sois la prochaine Pocahontas ou Katniss Everdeen), mais c’était un moment tellement agréable! Fannie m’a éblouie avec sa bonne humeur et l’heure a passé en un clin d’œil!

Notre deuxième activité était la randonnée pédestre avec Josée-Anne. L’heure a débuté avec un moment fort, une marche méditative en silence. On a pris le temps de respirer, de sentir les odeurs de la forêt, de regarder les couleurs changeantes des feuilles. Ça m’a rappelé bien des souvenirs de fêtes familiales où on prend presque toujours le temps d’aller marcher dans le bois. Je me suis promis à ce moment d’aller davantage dans la nature! Nous avons fait une pause à un point d’observation surplombant une jolie baie, d’où nous avons profité du paysage bien assises sur les rochers (à se raconter des histoires, bien sûr!).

img_2776

Le reste de la journée a filé rapidement avec un bon lunch et une activité DIY (do it yourself) où on a bricolé un bougeoir et un capteur de rêves. Non, pas de photos de mon capteur de rêves pour vous! (Je dois me pratiquer un peu au bricolage parce que je manquais définitivement de technique et d’imagination!)

La journée s’est terminée avec une séance de yoga, mais nous avons quitté avant car une longue route nous attendait. Notre tournée d’au revoir a été ponctuée de gratitude (je suis tellement contente d’avoir rencontré ces filles!) et de promesses (on a tellement eu de plaisir qu’il faut remettre ça sans faute!).

Pour boucler la boucle, nous avons eu droit au spectacle des magnifiques couleurs d’automne sur le chemin du retour. Il faut bien apprécier les petits bonheurs de la vie! Le mot résumant ce weekend est sans aucun doute : gratitude. Je remercie l’univers pour tous ces bons moments en excellente compagnie!

14448913_10153780588142032_5345288585660177912_n
Nous avons reçu en cadeau un collier girl power! (Concept et photo gracieuseté de Myriam)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s